Archives de catégorie : Intelligence artificielle

Laurent CERVONI, « Programmation logique et intelligence artificielle : cinquantième anniversaire de Prolog » (09/06/2022)

Orataur

Laurent Cervoni (groupe TALAN)

Titre

« Programmation Logique et Intelligence Artificielle : cinquantième anniversaire de Prolog »

Résumé

Durant l’été 1972, Alain Colmerauer et son équipe à Marseille ont développé et implémenté la première version du langage de programmation logique Prolog. Associé à des collaborations antérieures et ultérieures avec Robert Kowalski et ses collègues d’Édimbourg, ce travail a jeté les bases pratiques et théoriques du Prolog et de la programmation logique d’aujourd’hui. Prolog et ses technologies connexes sont rapidement devenus des outils clés de la programmation symbolique et de l’intelligence artificielle.

Nous parcourrons une partie de l’histoire de l’intelligence artificielle, notamment, par le prisme de la programmation logique. Puis au travers de quelques échantillons de  codes, nous évoquerons les principes de base utilisés par Prolog, l’originalité de l’écriture d’un code Prolog, son apport dans la représentation des connaissances et ses usages les plus courants. Quelques perspectives d’articulations avec les autres approches de l’IA pourront être évoquées au cours des échanges.

Informations

Jeudi 9 juin 2022, 14h-16h

Salle 15-16/101 de l’IRILL (rotonde 15, 1er étage)

4 place Jussieu, 75005 Paris

métro Jussieu (lignes 7 et 10)

Vidéoconférence par Zoom (contactez les organisateurs du séminaire pour obtenir le lien).

 

Lucie CONJARD, « Ethnographier les processus de production de dispositifs à “intelligence artificielle” : matérialités et représentations dans l’IA » (12/05/2022)

Oratrice

Lucie Conjard (IIAC – Centre Georg Simmel, EHESS)

Titre

« Ethnographier les processus de production de dispositifs à “intelligence artificielle” : matérialités et représentations dans l’IA »

Résumé

L’anthropologie des techniques a établi très tôt dans son histoire le lien entre les techniques que mobilise une société et les représentations que celle-ci se donne du monde, de l’homme et d’elle-même. Les techniques apparaissent alors comme des postes d’observation permettant de mettre au jour les catégories centrales d’une culture, celles qui structurent les rapports sociaux en son sein. Elles ne peuvent, au demeurant, être saisies hors de ces rapports sociaux, qui président au développement, à la fabrication et à l’usage des artefacts et dispositifs. C’est pourquoi il importe de s’intéresser aux dispositifs techniques à la fois dans leurs processus de production et dans leurs usages. Comment cet héritage des hypothèses et méthodologies de l’anthropologie des techniques peut-il nous aider à éclairer l’actualité des techniques numériques dans le monde industriel contemporain ?

Nous proposons d’interroger les techniques dites d’« intelligence artificielle » pour mettre au jour les représentations qu’elles mobilisent et font agir dans le monde social. Car, en tant que techniques graphiques et de catégorisation automatique, elles questionnent deux couples catégoriels centraux pour les sociétés occidentales : la conjonction entre signe et sens d’une part, et le rapport entre vérité et action de l’autre.

Je présenterai mon projet de thèse intitulé Catégories, techniques et  représentations dans l’intelligence artificielle : de l’invention à l’usage, les travaux de terrains effectués et la façon dont ils sont impacté mes hypothèses.

Informations

Jeudi 7 avril 2022, 14h-16h

Salle 15-16/101 de l’IRILL (rotonde 15, 1er étage)

4 place Jussieu, 75005 Paris

métro Jussieu (lignes 7 et 10)

Vidéoconférence par Zoom (contactez les organisateurs du séminaire pour obtenir le lien).